Paris et le musée d’Orsay

Cette année en Normandie m’aura permis de consacrer du temps à mes parents, de profiter de pouvoir partager des moments ensemble. Pour la première fois de ma vie j’ai organisé un week-end mère-fille. Réservation des billets de train, de la chambre en Airbnb et de l’entrée du musée d’Orsay. Destination : Paris !

Nous avons eu un temps fantastique (bien que froid), ce qui fut une chance inouïe surtout à la mi-novembre. Notre seule malchance fut la nourriture ! Rien de ce que nous avons mangé n’était bon ! Mais quoi qu’il arrive avec ma maman, nous rigolons toujours.

L’idée était de se promener tranquillement à pied dans la direction de notre logement que nous ne pouvions récupérer qu’à 18h. C’est à dire de la gare Saint Lazare à Belleville.

Nous sommes tombées sur les galeries Lafayette, au plus grand plaisir de ma mère. Endroit très beau et luxueux, nous étions comme deux enfants émerveillées. J’étais heureuse pour ma mère qu’elle découvre cet endroit.

Galerie Lafayette
Galerie Lafayette

Ensuite nous sommes allées près de la Seine profiter du soleil, nous nous sommes promenées au Jardin des Tuileries où nous avons fait une pause sucrée et caféinée. Nous avions déjà mal aux jambes ! C’était beau et agréable, plein de monde, de vie, avec une belle luminosité d’après-midi d’automne. Au loin, l’obélisque de la place de la Concorde.

La maman gourmande.
Nous deux.
Jardin des Tuileries.
Ma mère, risquant sa vie pour prendre en photo l’Arc de Triomphe haha. Tous ces drapeaux étaient impressionnants. 11 novembre 2022.
Vue sur le Sacré Cœur.

Puis nous avons rebroussé chemin et croisé en route le Sacré Cœur, vêtu d’une jolie couleur rose de coucher de soleil. De nuit, nous avons été voir Notre-Dame et la Seine, en guise de promenade digestive (plutôt pas mal !).

La Seine.

Le lendemain : en route pour le musée d’Orsay ! Balade dans un joli quartier bien agréable, 2ème arrondissement il me semble, où j’ai découvert une super peinture murale.

Peinture murale, rue de Turbigo.
Samaritaine.
Musée d’Orsay.

Entrée impressionnante au musée d’Orsay, pleine d’histoire. Sublime bâtiment et scénographie très bien pensée, avec cette « allée » de magnifiques sculptures de marbre.

Horloge de l’ancien hall de gare.
Technique mixte.

Et là : surprise. Œuvre monumentale de Kehinde Wiley, faisant face à ses deux sculptures de bronze, venant « déranger » les codes. Intelligent et audacieux.

Kehinde Wiley, Femme Piquée Par Un Serpent.

L’exposition temporaire nous a fait découvrir l’artiste Rosa Bonheur, ses idées et son travail. Une femme libre, avant-gardiste sur le thème de l’animal : leur beauté, leur souffrance. Ma mère et moi étant toutes deux végétariennes, nous étions contentes de partager cette découverte ensemble.

Rosa Bonheur, Labourage nivernais, 1849.
 
Edouard Louis Dubufe, Portrait de Rosa Bonheur, vers 1857 
Rosa Bonheur, Le roi de la fôret, 1878.

Après 3h30 de visite nous nous sommes arrêtées au restaurant. J’étais sceptique et finalement agréablement surprise. Cadre magique, serveurs sympas et efficaces, prix normaux (dans les 15e le plat), nourriture simple et bonne. Autrement dis, je recommande !

Restaurant du musée d’Orsay.

C’est après avoir repris des forces que nous avons atterri dans la pièces des impressionnistes et autres courants de cette époque. Les Manet les plus connus, les Renoir (« bal du moulin de la galette » est immense !!), les Monet, les Degas et ses danseuses, les Toulouse-Lautrec, Gauguin, Van Gogh, tous incroyables à voir en vrai … c’était très émouvant. Je ne savais plus où donner de la tête, j’avais l’impression d’être au paradis de la peinture. Du coup je n’ai pas pris une seule photo ! Sinon j’y serais encore.

Pour finir sur le musée d’Orsay, un artiste qui nous était inconnu et dont l’œuvre nous a éblouie :

Georges Rochegrosse, Le chevalier aux fleur, avant 1894.

Sans oublier une petite vue sur la Tour Eiffel :

Vue sur la Tour Eiffel depuis le musée d’Orsay.

Après 5h30 de musée ( ! ) un très beau ciel de fin de journée (décidément, que de belles choses ce jour là). Après quelques photos sur le ponts nous avons été doucement vers la gare Saint Lazare pour notre train de retour. Nous avons profité d’être en avance pour nous arrêter dans un café sympa où ma mère a goûté son premier Chaï Latte. Les épices nous ont mis on bon petit coup de fouet pour repartir, les pieds en compote !

Vous l’aurez compris, je recommande le musée d’Orsay ! (Pensez à réserver votre créneau horaire).

Vue sur le Grand Palais.
Vue sur l’Obélisque.

À bientôt Paris, la prochaine fois, on se fait l’Orangerie 😉

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s