Nouveau départ

Pendant mon voyage, surtout celui en train, j’avais envie qu’il ne s’arrête jamais. J’avais la sensation d’être dans un espace temps entre mon passé et mon futur. (Vous me direz que c’est ce qu’on appelle le présent ! ) Mais la c’était vraiment entre les deux, comme un pont. Il est parfois plus agréable d’être sur ce pont, s’éloigner de plus en plus de ce qu’on laisse derrière nous, sûr de ne plus en vouloir, et d’avancer vers quelque chose de meilleur mais dont on ignore tout. C’est le pont des possibles. C’est très apaisant et excitant à la fois.